Laboratoire

Laboratoire d'Ingénierie Tissulaire

The team

Le laboratoire d’ingénierie tissulaire, dirigé par le Prof. Luc Stoppini a été le premier à être opérationnel et a pu très rapidement répondre aux demandes d’essais de biocompatibilité ou de résistance des différents réseaux d’électrodes qui seront par la suite implantés soit chez l’animal soit chez l’homme. En effet, le laboratoire est spécialisé dans la fabrication de tissus nerveux humains in vitro dérivés de cellules souches. Un des projets envisagés serait d’implanter in vitro des réseaux d’électrodes sur des cultures de tissus nerveux en 3D et de suivre pendant plusieurs semaines la résistance ou la dégradation de ces interfaces au cours du temps. La visualisation des tissus nerveux sur des réseaux d’électrodes peut être réalisée par différents microscopes et en particulier grâce à un microscope confocal.

Le laboratoire de bioinstrumentation et de micro-ingénierie du Prof. Philippe Passeraub a rejoint en 2015 l’antenne d’hepia pour compléter la panoplie de technologies nécessaires aux projets au sein du CB comme le design et la miniaturisation de capteurs et de transducteurs ainsi que la réalisation de nouveaux systèmes de tests et d’analyses médicales. Ce laboratoire développe aussi des compétences en procédés de fabrication comme l’impression d’encres fonctionnelles. Cela permet par exemple le développement de capteurs ultraminces ou encore de biocapteurs sensibles à un biomarqueur spécifique. Au travers de cette antenne de Micro- et Bio-Ingénierie-hepia d’autres compétences relatives par exemple au traitement d’images médicales (Prof. Valérie Duay) et de nouvelles applications de la tomographie par cohérence optique (Prof. Stéphane Bourquin) seront misent à disposition des groupes de recherche du CB à travers des collaborations.