Professeur en neuropsychologie de l'émotion et de neuroscience affective au département de psychologie et le Centre suisse des sciences affectives. Le professeur Didier Grandjean est intéressé par la neuropsychologie de l'émotion et les mécanismes corticales et sous-corticales impliquées dans les expressions faciales émotionnelles et vocales et les processus cognitifs au cours de la genèse des émotions.

Les aspects temporels du processus d'évaluation de l'émotion et des processus cérébraux sous-jacents est l'une de ses principales questions de recherche. L'objectif principal de sa thèse, sous la direction du professeur Klaus Scherer, était d'examiner l'hypothèse de séquence. Plus précisément, une série d'études EEG a adressé l'hypothèse d'un ordre temporel des contrôles d'évaluation. Les processus étant à la base de la perception et de l'évaluation de prosodie émotionnelle sont un sujet majeur de sa recherche. Différents projets sont en cours en collaboration avec l'Hôpital Universitaire de Genève en utilisant des techiques d'imagerie cérébrale. IRMf et électroencéphalographie zone de haute densité sont utilisées sont utilisé pour examiner les processus psychologiques impliqués dans le décodage de prosodie émotionnel. Au-delà des techniques habituelles d'imagerie célébrale, l'analyse de potentiels champ locaux (LFP) à partir d'enregistrements intracrâniennes chez l'homme est utilisée pour déterminer le traitement des processus d'information dans la perception de stimuli auditifs émotionnels et la relation entre l'attention et de l'émotion. Nous développons également des modèles Granger de causalité afin d'examiner les relations entre les différentes zones du cerveau dans le contexte de la perception émotionnelle. La musique et l'émotion sont aussi un sujet majeur de recherche: Nous menons une série d'expériences dans le cadre du projet européen "Social Interaction and Entrainment using Music PeRformance Experimentation" ( (SIEMPRE).