Daphné Bavelier est une experte de l’apprentissage chez l’homme. En particulier, elle étudie comment le cerveau s'adapte à l'évolution, soit par nature - par exemple, à la surdité –soit par l’entrainement - par exemple, suite au fait de jouer à des jeux vidéo.

Initialement formée en biologie à l'Ecole Normale Supérieure de Paris, elle a obtenu un doctorat en Brain and Cognitive Sciences au MIT, Boston et enfin s’est formée à la plasticité dans le cerveau humain au Salk Institute, San Diego. Elle établit d'abord son laboratoire dans le département de Neurologie à l'Université de Georgetown, avant de passer en 1999, au Département des Sciences Cognitives et du Cerveau à l'Université de Rochester. En 2011, elle est nommée Professeur Ordinaire à la faculté de Psychologie et des Sciences de l'Education de l'Université de Genève, Suisse.

Son travail montre que jouer à des jeux vidéo d’action - généralement considérés être abrutissants – a des effets bénéfiques sur plusieurs aspects du comportement. Exploitant ce résultat inattendu, son laboratoire étudie comment les nouveaux médias, tels que les jeux vidéo, peuvent être un levier pour favoriser l'apprentissage et la plasticité du cerveau.

Au fil des ans, la Dr Bavelier a publié plus de 100 articles scientifiques, a reçu divers prix, dont le John Merck Scholar Award et le titre de finaliste aux Prix Blavatnik pour les jeunes scientifiques. Elle est co-fondatrice et fait partie des scientifiques qui conseillent Akili Interactive, une compagnie qui développe des jeux vidéo thérapeutiques. Elle participe aussi à des comités d'experts pour le World Economic Forum, tel que le projet “New Vision for Education: Unlocking the potential of technology”, et plus récemment le Concil pour "Human Enhancement".